Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2019 1 17 /06 /juin /2019 01:08

Sommaire : colonne de droite.                                               Cliquer en bas à droite de la page sur Standard view, sur Mobile

 

 

Le contenu de l'article sera publié dès que possible.

 

Il y a quelques heures, j'ai trouvé un article sur Facebook, je n'ai pu m'empêcher de cliquer, je l'ai survolé et j'ai su que c'était l'article qu'il fallait partager tous azimuts. 

 

Ben, vu l'heure avancée, que j'en parle, ça attendra, blush

 mais en voici le lien :

 

 

Comment gérer une crise psychotique ?

 

par Dandelion

 

 

Dandelion ? .... ne peut être que lyonnais. Ou alors, j'y connais vraiment rien !

 

Cet article, je le recommande à ceux, personnes concernées, qui veulent écrire leur

Plan de crise.

 

Cet article.... oh la la faut que je vous laisse, à plus

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Je peine toujours à comprendre exactement ce qu'est une crise psychotique.

J'ai vu pas mal de gens piquer pas mal de crises dans ma vie, et des gens sévèrement délirants, mais j'ai vraiment du mal à cerner le concept de la crise psychotique.

"C’est difficile d’expliquer ce qu’une crise psychotique, tant c’est un moment complexe… mais pour faire simple, c’est un moment où la réalité toute entière explose, nous laissant sans armure, sans structure, extrêmement vulnérable, en proie à des douleurs et des angoisses incommensurables. Les pensées délirantes qui étaient latentes deviennent insupportables et prennent toute la place. On peut vouloir fuir à tout prix, se recroqueville, se paralyser, perdre l’accès à l’oralisation, voire à la langue et au langage purement et simplement, se faire “du mal”, etc."

Hum. OK. Je veux bien. Mais j'ai une question: dans quelle mesure est-ce qu'une autre personne qui a vécu une crise psychotique est-elle capable de s'identifier à cette description. J'ai l'impression que ce serait plus compliqué qu'on ne puisse l'imaginer à priori.

"Tout dépend, encore une fois, du type de délire, et de la personne. (en sachant qu’une même personne peut avoir plusieurs types de crises, celle que je fais aujourd’hui ne ressemblent pas tout à fait à celles d’il y a 10ans, même s’il y a des continuités)"

Et ben voilà. Et c'est très problématique. Car comment convaincre une personne qui fait des crises psychotiques que ce sont des crises psychotiques si il peine à s'identifier aux descriptions existantes. Même l'auteur explique qu'entre les crises d'il y a dix ans et les crises de maintenant, c'est franchement pas pareil.

Un concept qui nécessiterait de bien plus longues et détaillées descriptions.
Répondre
P
Je comprends votre difficulté. Quelque part, il faut être passé par là pour reconnaître aisément. Le descriptif est utile. Mais le présentiel permet de confirmer. J'imagine que vous n'êtes pas sans savoir que nous détectons des tas d'informations sans en être conscients. Au-delà, c'est la capacité d'en faire la synthèse qui probablement différencie le plus les personnes, pour toute situation, afin de réagir de façon appropriée - au mieux.

Pour cette raison, je pense que dans un service d'urgences psys plus qu'ailleurs, une équipe pluridisciplinaire aux compétences croisées est une bonne approche. Comprenant, et pour cause, un pair-aidant.
Le pair-aidant peut contribuer fortement à désamorcer l'angoisse, grâce à une lecture expérientielle, non-verbale et/ou verbale, et au travers de ses langages non-verbal et verbal.
P
Et jusqu'à aujourd'hui 31 juillet non plus. Je suis très fatiguée entre la bradycardie et des anomalies avec mon traitement pour l'apnée du sommeil. Espérant que cela se termine rapidement. Quand on est ko, ou que l'on dort, difficile d'écrire sur un PC.
Psychiatres, médecins spécialisés ou non, soyez plus attentifs aux troubles somatiques de vos patients, svp, merci :)
P
Il n'y a pas lieu de convaincre qui que ce soit, qu'il ou elle fait une crise psychotique.

La crise psychotique n'est pas un concept.
Pas plus ni moins que de nombreux processus biologiques. Comme régurgiter, exploser, par exemple, pour ne citer que 2 processus où l'on peut observer pour le premier :
régugiter, vomir, etc. tout ce qui sort (matière) et parfois même plus tard ce qui n'est pas allé dans le bon tuyau...
exploser, au sens figuré relatif, (ces 2 mots ne sont pas écrits par hasard) où l'on peut observer ce qui sort en langage non-verbal comme en langage verbal, et où, ce qui se passe à l'intérieur (du cerveau... où voulez-vous que ça se passe ?) échappe à l'observateur, même à l'écoute, par absence d'outils d'observation appropriés pour le moment.
En attendant que ce jour arrive ou non, on peut écouter, lire, les récits de l'expérience des personnes concernées, quand elles sont en mesure de le faire.

Accepter le différé, on n'a pas le choix. Accepter qu'on n'ait pas tous les mêmes mots. Accepter que l'on parle de notre expérience, et que ce soit nous qui en parlions.

Je n'ai pas encore eu le temps de développer mon article, d'écrire pourquoi j'ai partagé ce texte qui fait écho à mon vécu.

A bientôt de vous lire

Lien Accueil

  • : Parcours de santé mentale
  • : Etude de mon expérience vécue relative à la psychose maniaco-dépressive liée à la maternité, hallucinations et déréalisation, dépressions profonde et résistante. Lithium, sismothérapie, écriture, témoignage, clarinette, chinois, alimentation choisie. Pathologies associées. Rétablissement, santé mentale.
  • Contact

Périodes d'écriture

 1994-2002] articles 1-26

[2007-2010] articles 27-32 

[2010-2021] articles 33 et +

Sommaire, haut de page sous la bannière.

Recherche

Commentaires et questions bienvenus

  • en privé par CONTACT
  • dans le module COMMENTAIRES

Profil

Paulette Benetton

Isère  ARA  France

née en 1952

bipolarité is away et le reste aussi !😀

clarinette                           3e cycle Biochimie et Chimie Organique

Emplois successifs Prof. de physique/chimie,

Technico-commerciale, Animateur régional des ventes, Responsable du SAV au téléphone, Laboratoires Biotrol, Paris

Centres d'intérêts  voyages, photo, 3D, santé mentale, neurosciences, clarinette violon, bricolage jardin, bandes desssinées etc.

ALBUMS

Les peintures, réalisées sur linoléum en 1988, sont de Meix. Voir dans PHOTOS sous la bannière

José Meix, Sommières, Gard