Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 19:43

Sommaire : colonne de droite.                                               Cliquer en bas à droite de la page sur Standard view, sur Mobile

 

5/08/2019

 

Oui, on ne fait pas toujours ce qu'on veut, j'ai effleuré le problème à la fin de l'article sur : Mon expérience du lithium.

 

"C'est comme cela que je découvre que... dans effets indésirables éventuels : troubles de l'activité électrique du cœur pouvant entraîner un ralentissement du cœur. Ces effets peuvent se manifester après plusieurs années de traitement. Oh lala, je vais en parler à ma cardiologue... parce que justement... On va voir ça... eh bien la solution est en cours, ça viendrait plutôt d'un autre médicament.  Ça commençait à devenir dur... et très dangereux surtout au volant... Comme quoi, il vaut mieux poser les questions plutôt que de faire l'autruche. C'est pas mon genre !"

 

Ce n'est peut-être pas mon genre, mais je ne savais pas grand chose sur le cœur, et ce n'est pas vraiment beaucoup plus maintenant....

Sauf que ma fatigue est devenue de plus en plus grande. Tout est devenu trop lourd. Ma clarinette par exemple, et depuis longtemps. Rester debout immobile, pas trop longtemps. En marchant, aussi. Un malaise au volant d'environ 20 secondes, j'ai eu l'impression que ça explosait lentement sans bruit dans ma tête. Je me suis accrochée au volant, ne m'intéressant qu'à ma survie et celle des personnes dans les véhicules à côté sur l'autoroute.

 

J'ai commencé à m'intéresser à ma tension et en particulier aux pulsations.

Quand on recommence à dormir beaucoup la journée, que l'appareil pour l'apnée rend des résultats anormaux, on s'inquiète. 

Pulsations en dessous de 50 , parfois se rapprochant de 40. 

Heureusement, il y a le 15, le 24/24 médecins pour les urgences vers chez moi.

Baisse de posologie du "Mort Subite" ( Sotalol) confirmée par le cardiologue, puis quelques temps après, progressivement, arrêt de cet antiarythmique depuis hier. Je mets un temps certain à me remettre de cet épisode de grande fatigue.

 

Voilà comment j'ai appris le mot bradycardie. C’est le cœur qui bat lentement, trop lentement. Dorénavant, j'exigerai que le généraliste me prenne la tension. Et puis je viens de commander une montre connectée ECG, comme ça, quand je sentirai de la fatigue, je serai vite informée d'une anomalie. Et je consulterai. De même, puisque je n'aurai plus d'antiarythmique, je pourrai surveiller mon rythme cardiaque du coin de l'oeil. 

Mieux vaut avoir l'oeil... :)

 

25 / 09 / 2019

 

L'arrêt du sotalol aura été de courte durée.  La tension avait monté... et les pulsations aussi, un peu trop d'ailleurs !...

 

Un test d'effort programmé récemment, jamais fait depuis mon infarctus en 2013, et pour cause, aura permis de détecter, avant le test, que j'étais en fibrillation auriculaire. Et je ne le ressentais pas ! Bon, bon, bon. C'est que l'on s'habitue vite !

Me voilà repartie pour une dose de "Mort Subite" plus faible que précédemment. Pour traiter l'arythmie et aussi éviter la bradycardie. Trouver le bon intermédiaire, s'il existe. On teste.

 

Je préfère que l'on traite ça en amont...  Donc, contrôle continu sur 24 h programmé. On verra.

 

On ne peut pas être tranquille avec une maladie mentale, même rétablie. Bon, finalement, je ne suis pas si mal lotie, je n'ai eu que des problèmes cardiovasculaires - infarctus, AVC - risques d'occlusion intestinale et conséquences sur intestin, hypothyroïdie dépistée immédiatement grâce à l'infarctus, apnées/hypopnées du sommeil. Des traitements à vie. Vigilance. Toujours.

 

Bonne nouvelle !

J'ai conduit 325 km sur l'autoroute, d'un trait, sans avoir ressenti, ni somnolence, ni fatigue, ce week-end ! Cela ne m'était pas arrivé depuis des années. Bon, après la pause sandwich, j'ai cédé le volant et j'ai dormi. Cela vous parait peut-être bête, mais c'est énorme pour moi qui ait tant roulé pour mon travail, en toutes circonstances, avec un planning de rendez-vous à respecter. Je n'y pensais même pas. Je le faisais. Même quand mon véhicule a oscillé 3 fois, les roues droites dans le vide, dans un virage dans le Massif Central, après avoir dérapé sur du verglas d'été ! Même quand, arrivant dans une ville, une dame âgée (un peu plus jeune que moi maintenant, ahahah...) m'a coupé la route à vélo, me grillant une priorité, je ne pouvais pas y croire ! Tout s'est finalement bien fini. Mon coeur en a pris, de sacrés coups ! Le plus dingue, c'est que j'ai quand même vu tous mes clients ! Eh oui !

 

 

24/11/2019   Mise à jour

 

Mi-novembre 2019 : analyse des examens par la cardiologue. Eh ben... elle m'a parlé chocs électriques... gloups ! Et... pas sûr que ça élimine la fibrillation, ou alors, pendant 1 ou 2 ans, et il faut quand même un médicament, faut qu'il n'y ait pas d'interférences avec les autres, après euh... Sinon, si ça ne marche pas, on peut brûler les veines pulmonaires... Heein ? surprise laugh

J'ai 3 mois pour réfléchir et me documenter. Il faut que je voies ça de plus près, je veux comprendre.

Je ne suis pas obligée, je peux rester comme ça. Eh ben, c'est bien !smiley  J'ai eu une prescription pour la tension. Bon, je le prends cool, et puis, je me dis que ça avance très vite, en cardiologie ! J'aime bien qu'on me dise les choses, sinon on ne sait pas où on va.

 

Alors, du coup, comme cela faisait quelques jours que j'avais commencé des tests pour améliorer les résultats pour l'apnée, selon un nouveau protocole déterminé avec le prestataire, je m'applique pour que déjà, de ce côté-là, ça ne dérive plus ou le moins possible. On verra la suite fin janvier.

 

Je voudrais rassurer les personnes qui auraient un dossier d'apnée du sommeil, que les cas qui donnent du fil à retordre, c'est quand même rare, mais je ne veux pas lâcher parce que je n'aime pas quand la lumière s'éteint et que je ne sais pas pourquoi ! Et je n'ai pas envie de finir écrasée dans une voiture.

 

Un gros avantage pour la cardiologie, c'est qu'ils ont maintenant l'habitude de travailler en amont !  

Mon souhait le plus cher pour la psychiatrie ! 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Lien Accueil

  • : Parcours de santé mentale
  • : Etude de mon expérience vécue relative à la psychose maniaco-dépressive liée à la maternité, hallucinations et déréalisation, dépressions profonde et résistante. Lithium, sismothérapie, écriture, témoignage, clarinette, chinois, alimentation choisie. Pathologies associées. Rétablissement, santé mentale.
  • Contact

Périodes d'écriture

 1994-2002] articles 1-26

[2007-2010] articles 27-32 

[2010-2021] articles 33 et +

Sommaire, haut de page sous la bannière.

Recherche

Commentaires et questions bienvenus

  • en privé par CONTACT
  • dans le module COMMENTAIRES

Profil

Paulette Benetton

Isère  ARA  France

née en 1952

bipolarité is away et le reste aussi !😀

clarinette                           3e cycle Biochimie et Chimie Organique

Emplois successifs Prof. de physique/chimie,

Technico-commerciale, Animateur régional des ventes, Responsable du SAV au téléphone, Laboratoires Biotrol, Paris

Centres d'intérêts  voyages, photo, 3D, santé mentale, neurosciences, clarinette violon, bricolage jardin, bandes desssinées etc.

ALBUMS

Les peintures, réalisées sur linoléum en 1988, sont de Meix. Voir dans PHOTOS sous la bannière

José Meix, Sommières, Gard